Le trébuchet des Amis de Buxières

 

 


 
 

 

 

 

 

DSC08859.jpg

DSC_0011.jpg

  DSC_0050.jpg

Trebuchet.jpg

DSC_0014.jpg

 

Trebuchet-2.jpg

 

 

TREBUCHET-087.jpg

TREBUCHET-065.jpg   Trebuchet-1.jpg

DSC07259-copie-1.JPG

 

DSC07267.JPG

 

 

En préambule voilà le trébuchet d’Eliott (créé sur CAO 3D):

 

image002.jpg

 

Il a été conçu pour être le plus efficace possible !

image004.jpg

 

La version définitive a été modifiée avec les contraintes suivantes :

 

·         Pas de pièce de bois de longueur > à 6m.

·         La hauteur finale (verge armée) ne dépassera pas 4m. (le treuil devra être attaché en haut par un servant)

·         Un axe traversant est nécessaire pour le treuil.

·         Les assemblages devront être réalisables à la tronçonneuse.

 

Les performances ont donc été dégradées : théorique = 4 kg à 200m.

 

Les caractéristiques dimensionnelles ont été évaluées grâce au logiciel : Trebuchet Simulator (basé sur quelques kg d’équations différentielles)

 

image008.jpg

 

Téléchargeable gratuitement sur : http://www.algobeautytreb.com/

 

Quant à la définition de la forme du trébuchet :

 

Notre source d’inspiration a principalement été : Villard de Honnecourt (1250)

Qui est le seul architecte contemporain des trébuchets dont on a retrouvé des écrits (également la base du travail de Violet Le Duc)

 

image010.gif

Plan de la base d’un trébuchet

 

L’étude du site suivant : http://members.iinet.net.au/~rmine/ht/ht01.html qui montre toutes (?) les gravures retrouvées représentants des trébuchets.

 

Réglons son compte à Viollet le Duc :

 

image011-copie-1.jpg

 

 

 

 

image011.jpg

1 : Ce trébuchet ne dispose pas de fronde mais d’une cuillère ??? L’idée lui vient sans doute de cette gravure :

 

image014.png

Mais c’est un peu maigre ! Surtout qu’il parle de fronde pour les mangonneaux en expliquant que ce n’est pas possible sur un trébuchet ?? Pourquoi ??

2 : Le contreventement (jambes de force transversales) est aussi fort que celui dans l’axe du contrepoids !!! Alors qu’il n’y a pas d’éffort dans cet axe !!! De plus, les jambes de force sont rompues pour être doublées = ça ne va pas dans le sens de la résistance.

3 : Des ressorts pour aider au décollement du contrepoids ??? C’est au début que l’effort est le plus faible (on fait avancer le contrepoids au début pour le lever par la suite…)

4 : Une corde qui soutient une poulie dont l’effort perpendiculaire est de l’ordre de 20 tonnes ???? Une bien belle corde à mon sens.

 

De plus, la cuillère passe entre le treuil et la poulie quand le trébuchet est armé, lorsqu’on déclenche le tir : la poulie doit se coincer dans le projectile ! Aïe !

5 : Un système anti-vibration ??? Le contrepoids est monté sur une pièce intermédiaire (et non sur la verge) ! Cette pièce comporte des butées !! Pour limiter les à-coups ???

Je ne sais pas où il est allé chercher ça ? On ne retrouve ça n’y sur les gravures d’époque, ni dans les calculs.

 

 

Voilà donc les réflexions qui nous ont menées à ça :

 

 

 

image018.jpg

 

image020.png

image027.jpg

image028.jpg

image029.jpg

image030.png

image031.png

 

 

image032.png

image033.png

image034.png

image037.jpgimage039.jpg

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :